S’opposer, argumenter, se respecter dans la divergence sur un sujet sensible, les déchets

Thématique : éducation et citoyenneté

Porteur de projet : ORDIMIP
Territoire concerné : région Midi-Pyrénées
Coût de l’opération : n.c.
Année de mise en œuvre : 1993
Pour en savoir plus :
Site internet
Téléphone : 05 61 39 12 75
Email

1. Résumé du projet

Depuis sa création par les pouvoirs publics en 1993, l’ORDIMIP est un lieu de concertation ouvert sur le sujet des déchets.

L’ORDIMIP se met à la disposition de la DREAL, des porteurs de projet « traitement de déchets » ou encore « dépollution de site industriel » pour organiser des rencontres de concertation.
Lors de ces rencontres le porteur présente son projet, son intérêt, son implantation, les études qu’il a pu mettre en œuvre et leurs conclusions. Cette présentation est faite en présence des parties prenantes (administrations, collectivités, associations de riverains, associations de protection de l’environnement, association de protection de consommateurs, concurrents éventuels, personnes techniquement intéressées,…). Lors de ces présentations les projets sont ainsi décortiqués, critiqués (au sens constructif du terme). Cela permet tout d’abord aux parties prenantes de prendre connaissance du projet et de poser toutes les questions nécessaires. Ceci déverrouille bien souvent des blocages dus à la « peur » par méconnaissance. Pour le porteur cela permet de prendre conscience justement de ce qui génère les blocages, d’apporter des réponses, voire de modifier son projet pour supprimer les points de crispation.

Ce principe de réunion de concertation est mis en œuvre dans toutes les réunions de travail. Le public est toujours varié avec un niveau de connaissance varié lui aussi.

2. Objectifs

L’objectif est de faire évoluer les différents publics non pas vers la solution du porteur mais vers une solution acceptable pour tous. Ainsi, le porteur est souvent amené, par les parties prenantes, à compléter ou modifier son projet pour le rendre socialement acceptable.

3. Moyens mis en œuvre

Une personne pour l’organisation des réunions, les comptes-rendus, les échanges avec les parties prenantes.

4. Résultats

-  Plus de 20 dossiers présentés et concertés en commission déchets,
-  16 dossiers présentés en commission dépollution, dont celui d’AZF,
-  Sur les 24 dossiers déchets, 16 ont été améliorés et ont pu voir le jour, 8 ont été abandonnés,
-  Sur les dossiers dépollution, tous ont été menés à leur terme. Pour la majorité d’entre eux, la concertation a permis d’améliorer les projets (niveau de dépollution, utilisation du site post dépollution, technique de dépollution, limitation des transports, aménagement, organisation des travaux, contre-expertise,…).

5. Clés de réussite

Le respect, la diplomatie.

6. Difficultés rencontrées

Certains publics dans le déni et qui refusent l’idée même de la concertation.

7. Perspectives d’évolution

L’ORDIMIP reste à la disposition des porteurs de projet et de l’administration DREAL pour toute présentation.

8. Éléments reproductibles ou transférables

Avoir une structure « neutre », non acquise à l’une des parties prenantes.