Réouverture de baignades de pleine nature dans le Lot via une organisation mutualisée

Thématique : ressources naturelles et patrimoine

Porteur de projet : SYDED du Lot
(Syndicat départemental à vocation environnemental)
Territoire concerné : Lot + 5 communes Aveyronnaises
(soit 180 588 habitants, donnée de 2014)
Coût de l’opération :
Année de mise en œuvre : 2011
Pour en savoir plus :
Site internet
Téléphone : 05 65 21 22 16
E-mail

1. Résumé du projet

Le Lot est un département qui possède un important patrimoine de cours d’eau sur lesquels se pratiquent des activités de pleine nature : navigation fluviale, canoë-kayak, ski nautique, pêche et baignade. La baignade se déroule soit sur des sites identifiés, aménagés ou non, soit de façon spontanée et diffuse, notamment lorsqu’elle est associée aux autres activités aquatiques et répond à une demande croissante de la part des touristes d’activités de pleine nature de préférence gratuites et peu contraignantes.

Ces activités nécessitent une qualité d’eau optimale, cependant, en milieu naturel, la qualité de l’eau peut varier en fonction de la météo ou des apports polluants. C’est pourquoi il est indispensable d’anticiper les dégradations en temps réel et de diffuser l’information sur la qualité de l’eau : d’où le dispositif Inf’eau loisirs initié depuis 10 ans sous l’impulsion du Département.

Depuis janvier 2011, ce dispositif est géré par le SYDED du Lot et les collectivités responsables des 23 baignades recensées sur le département (16 en rivières et 7 en plan d’eau) y ont adhéré afin de pouvoir disposer d’une assistance technique pour la gestion de leur baignade : l’ATPREB (Assistance Technique pour les Personnes Responsables d’une Eau de Baignade).

Durant la saison, l’ATPREB fournit quotidiennement, avant 10h, une prévision de la qualité de l’eau de chaque baignade permettant d’anticiper les dégradations temporaires inhérentes au milieu naturel. Cette prévision est réalisée grâce aux modèles de prévision des dégradations développés pour l’ensemble des linéaires de rivière lotois et enrichie avec les récents profils de baignade.

Lorsqu’une dégradation est prévue, la permanence de l’ATPREB recommande à la collectivité responsable de la baignade concernée, par mail et par téléphone, de prendre une interdiction préventive de baignade pour la journée. Cette gestion très précise permet à la fois de garantir aux baigneurs une eau de qualité et d’écarter du classement final les résultats du contrôle sanitaire qui sont non conformes ainsi que ceux qui sont conformes mais élevés et qui seraient donc pénalisants avec la nouvelle méthode de calcul.

Dans le cadre de cette mutualisation, et avec le soutien financier de l’Europe, l’Etat, la Région et le Département, une attention particulière a été portée à l’information des baigneurs. Pour ce faire, il a été réalisé pour chaque baignade des panneaux permettant à la fois l’affichage réglementaire (fiche de synthèse du profil et résultat du contrôle sanitaire), les recommandations de bon sens et les informations quotidiennes sur la qualité de l’eau.

2. Objectifs

Réhabiliter l’image de la rivière et favoriser l’accès à la rivière sur des sites qui étaient historiquement et régulièrement fréquentés.
Proposer une offre de loisirs de pleine nature de proximité, gratuite et sécurisée

3. Moyens mis en oeuvre

De l’ordre de 100 000 €/an, 1,5 ETP.
Acquisition de matériel d’analyses rapides des teneurs en Escherichia coli, d’une sonde pour quantifier la concentration en cyanobactéries et de données météorologiques.
Mise en place d’un réseau d’observateurs bénévoles sur les rivières concernées afin de disposer au quotidien d’informations factuelles.

4. Résultats obtenus

-  Réalisation de panneaux d’information pour tous les sites officiels de baignade, homogénéité sur le département, gestion active des baignades opérationnelles permettant d’écarter des résultats pénalisants du contrôle sanitaire contribuant ainsi à des classements officiels plus valorisants en termes de promotion touristique

-  L’ organisation mutualisée pour la gestion des baignades avec anticipation des dégradations, mesures de gestion et information du public, à l’échelle du département, reste singulière et suscite de l’intérêt de la part d’autres territoires, c’est pourquoi plusieurs présentations techniques ont eu lieu :

  • 26 juin 2012 à Portet-sur-Garonne : petit-déjeuner de l’ARPE Midi-Pyrénées « Loisirs en eaux vives et qualité de l’eau : initiatives en Midi-Pyrénées »
  • 13 et 14 novembre 2013 à Gravelines : 4e rencontres nationales « Qualité des eaux de baignade »
  • 24 mai 2014 aux Eyzies-de-Tayac : journée d’information « Gestion des eaux de baignade »

5. Clés de réussite

• Une implication forte des élus
• Une animation à l’écoute des besoins,
• Des compétences transversales du fait de la multiplicité des acteurs, de la complexité de la réglementation et des enjeux pluriels,
• Une expertise technique dans les domaines de l’assainissement et du fonctionnement des milieux aquatiques.

Le modèle de prévision de la qualité des eaux s’appuie sur un historique complet de données de qualité des eaux acquis dans le cadre d’un réseau de mesure départemental. Cette connaissance fine de la qualité de l’eau associée aux conditions météorologiques et hydrauliques est donc un préalable, au même titre que la volonté politique.

6. Difficultés rencontrées

Difficulté de gestion des pollutions diffuses et de circulation des informations lors de pollutions accidentelles, ce qui, dans certains cas, rend la prévision de la qualité de l’eau plus complexe.