Promotion du compostage individuel et collectif à l’échelle du département du Lot

Thématique : Gestion de l’eau et des déchets

Porteur de projet : SYDED du Lot
(Syndicat départemental à vocation environnementale)
Territoire concerné : Lot + 5 communes Aveyronnaises
(soit 180 588 habitants, donnée de 2014)
Coût de l’opération : 501 641 €
Année de mise en œuvre : 2002
Pour en savoir plus :
Site internet
Téléphone : 05 65 21 54 30
E-mail

1. Résumé du projet

La problématique de la gestion des biodéchets est au cœur des préoccupations du SYDED depuis de nombreuses années. En effet, soucieux de maîtriser les coûts de collecte et de traitement des déchets sur son territoire, le SYDED a depuis longtemps fait le choix de privilégier la valorisation "sur place" des biodéchets en développant la voie du compostage domestique (promotion du compostage individuel depuis 2002).
Cet axe a été renforcé en 2009, à la fermeture du dernier site de traitement lotois (CET de Dégagnac), obligeant le SYDED à acheminer et traiter les déchets résiduels à l’extérieur du département (plus de 40 000 tonnes/an).
Les caractérisations MODECOM réalisées en 2011 ont montré que la part des biodéchets représente près de 40% des Ordures Ménagères Résiduelles (OMr) du Lot (soit plus de 60kg/hab/an).
Ces résultats, couplés à la volonté affichée de poursuivre sur la voie de la réduction des déchets fermentescibles, ont naturellement conduit le SYDED à accentuer le compostage, action prioritaire du Programme Local de Prévention des Déchets (2010-2015) qui apporte aujourd’hui des résultats satisfaisants mais qui pourraient être améliorés. Dans cette perspective, les élus du SYDED ont souhaité étendre la pratique du compostage domestique existante à des producteurs de déchets en quantité plus importante.

Les actions et services proposés sur l’ensemble du département du Lot :

1. Compostage individuel : tous les habitats du territoire avec jardin
-  Promotion et distribution d’un kit de compostage à prix réduit (20€) ;
-  Enlèvement du kit de compostage en déchetterie ;
-  Notice de sensibilisation

2. Compostage collectif
-  Les structures visées sont identifiées selon les critères suivants :

  • Production de déchets fermentescibles supérieure à 10 repas/jour pour les établissements collectifs. Le public visé est alors très diversifié : Restaurant, Camping, Ecole, Collège, EPADH, ESAT, Hôpital, établissement public (Mairie, Conseil départemental, Centre sociaux,…) ;
  • Présence de 4 ou 5 foyers pour les habitats collectifs ;

-  Promotion et vente d’un kit de compostage collectif à prix réduit aux établissements/quartiers/résidences volontaires (100 € TTC) ;
-  Accompagnement personnalisé par les équipes d’animateurs du SYDED (faisabilité, mise en place, formation des utilisateurs, sensibilisation du personnel/des résidents concernés, suivis pluriannuels).

2. Objectifs

-  24 % des foyers du département du Lot équipés de composteurs SYDED à l’horizon 2016 ;
-  Equiper 150 sites de compostage collectifs sur l’ensemble du département du Lot ;
-  Créer du lien social ;
-  Faire des économies sur le coût d’élimination des déchets et réduire la mise en décharge des biodéchets

3. Moyens mis en oeuvre

Moyens humains :
Les moyens humains déployés ont augmenté tout au long de l’opération.
En 2015, ≈ 4 ETP se consacrent au développement du compostage sur le territoire.
En parallèle, pour amplifier la portée des actions du SYDED du Lot et les ancrer localement, les communes du territoire couvert par le SYDED du Lot ont désigné, début 2015, des référents "environnement". Ce réseau composé de plus de 360 référents joue un rôle de relais de proximité et apporte localement un appui aux actions de promotion du compostage.

Moyens financiers :
Le budget consacré à l’achat du matériel a augmenté tout au long de l’opération. En 2012, il était de 90 077 €, aujourd’hui il est de 102 254 €.
Une aide financière de l’ADEME couvre 50 % de l’achat du matériel, et une partie de l’animation du programme de prévention.

Moyens techniques :
Compostage individuel :
-  Diffusion de l’information sur le site internet + journal du SYDED envoyé à tous les usagers deux fois par an ;
-  Récupération par les usagers des kits de compostage sur une des 29 déchetteries du territoire ;
-  Depuis 2015, distribution via le réseau de référents « environnement » des communes (livraison et distribution directe sur la commune dès que plus de 10 composteurs commandés) ;
-  Matériel : 1 Composteur en plastique de 320 L, 1 bio-seau de 10L, 2 bacs de 50L

Compostage collectif :
-  Livraison, montage et mise en place par les animateurs du SYDED ;
-  Formation des utilisateurs du composteur ;
-  Matériel :

  • 2 composteurs bois de 600 l pour les déchets frais et de maturation,
  • 1 bac de structurants de 300 l pour stocker la matière sèche (feuilles, copeaux…),
  • 1 tige aératrice pour l’oxygénation du compost,
  • Griffe/fourche à mélange pour brasser les différentes matières entre elles,
  • Seaux de 10 ou 50 litres pour la pré-collecte de la fraction organique,
  • 3 panneaux d’identification des bacs,
  • 1 panneau informatif permettant de signaler qu’il s’agit d’une opération de compostage et de visualisation des consignes

4. Clés de réussite

-  Des élus engagés : une volonté territoriale de promouvoir le compostage ;
-  Le travail partenarial avec les acteurs locaux pour la promotion de l’action (communes, Conseil départemental…).
-  Des moyens de diffusion des actions couvrant tout le territoire (journal du SYDED, site internet, relais d’infos via les référents communaux) ;
-  Un service de proximité pour la distribution des composteurs individuels à l’aide des 29 déchetteries, élargit depuis 2015 à la distribution directe sur les communes quand plus de 10 composteurs commandés ;
-  Un matériel adapté aux besoins et donnant satisfaction aux usagers ;
-  Un accompagnement personnalisé pour le compostage collectif qui permet le maintien des sites en fonctionnement sur le long terme avec :

  • des suivis de terrains réguliers ;
  • un grand nombre d’utilisateurs formés à la conduite d’une aire de compostage collectif ;
  • l’autonomie des sites de compostage.

-  Découpage géographique du service pour une optimisation des interventions des agents.

5. Difficultés rencontrées

-  Le manque de leviers incitatifs (ex : redevance spéciale généralisée, tarification incitative,…) ;
-  La matière sèche (copeaux, branchage,…) parfois indisponible sur les sites ;
-  Le manque de moyens humains sur certains établissements pour le bon fonctionnement des composteurs collectifs au quotidien.

6. Résultats obtenus

En 2015, le taux de foyers équipé est de 22 %.
En 2015, le nombre de sites équipés en compostage collectif s’élève à près de 100.
En 2014, le taux de déchets organiques hors déchets verts valorisés atteignait les 1900 tonnes.

7. Perspectives d’évolution

Le retour positif de cette opération a mis en évidence l’intérêt de continuer à développer le compostage sur le territoire. Les élus ont alors souhaité pérenniser et renforcer cette démarche à travers le programme « Territoire Zéro Déchet, Zéro Gaspillage ». L’objectif aujourd’hui est d’équiper 150 sites supplémentaires en compostage collectif et d’équiper chaque foyer disposant d’un jardin d’un composteur, sur les 3 prochaines années.

8. Éléments reproductibles ou transférables

Reproductible à l’échelle d’un territoire petit ou grand en adaptant les moyens humains en conséquence.
Des pré-requis : une forte implication des élus locaux afin de faciliter la promotion de la démarche, des moyens de communication multiples et percutants, une équipe adaptée aux besoins du territoire.