Prévention des déchets : 5 ans pour réussir

Thématique : Gestion de l’eau et des déchets

Porteur de projet : Communauté de Communes du Tarn et Dadou
Territoire concerné : les 29 communes de la Communauté de communes Tarn & Dadou
Coût de l’opération : 503 204 € soit 2,10 €/hab/an
Année de mise en œuvre : mars 2011
Pour en savoir plus :
Site internet
Téléphone : 05 63 83 09 10
Email

1. Résumé du projet

Programme Local de Prévention des déchets signé avec l’Ademe Midi-Pyrénées et le département du Tarn en avril 2011 pour 5 ans.
Objectif : diminuer, à minima, la production des déchets ménagers et assimilés collectés sur le territoire et réduire la toxicité et la nocivité des produits.
Suite à un diagnostic de territoire réalisé par un bureau d’étude, un plan d’action composé de 10 fiches-action a été créé sur plusieurs thématiques. Chaque action comprend des sous-objectifs, un déroulé, des indicateurs de suivi, un échéancier et un budget. Chaque année les actions sont évaluées et ajustées selon les besoins avec l’ensemble des acteurs réunis lors du comité de pilotage annuel.

2. actions mises en œuvre

1. Sensibilisation à la prévention des déchets
Outils de communication spécifiques aux actions de prévention.
Sensibilisation des élus et du personnel de la collectivité.
Promotion des actions existantes menées par les acteurs du territoire.
Appels à projets dans les établissements scolaires, associations, administrations,...

2. Promotion du compostage
• Compostage domestique : vente de composteurs auprès des usagers, accompagnement et conseils sur le geste et le jardinage au naturel.
• Compostage en restauration collective : appui méthodologique et technique pour la mise en place de composteurs en collectivité.
• Compostage en pieds d’immeubles : mise en place de composteurs en pieds d’immeubles, sensibilisation des usagers.

3. Réduction des imprimés publicitaires
Mise à disposition d’autocollants « Stop Pub » dans les 29 mairies ainsi que les lieux publics communautaires. Contact avec les diffuseurs pour diminuer les impressions.
Sensibilisation des distributeurs pour le respect de l’autocollant.

4. Actions à destination des professionnels
Mise en route de la redevance spéciale sur le territoire depuis le 1er janvier 2012.
Accompagnement des professionnels désirant mettre en place des actions de réduction des déchets (diagnostic du gisement, sensibilisation du personnel, méthodologie,...).

5. Promotion des éco-achats en grandes surfaces, moyennes surfaces, auprès des commerçants sédentaires et ambulants.
Sensibilisation des foyers à la consommation dite "responsable". Programme pédagogique pour les scolaires et péri-scolaires. Animations auprès des partenaires sociaux.

6. Programme de lutte contre le gaspillage alimentaire
• Établissements scolaires, péri-scolaires, collectivités, associations, entreprises : programme de sensibilisation sur la problématique et son impact, limite des emballages, suremballages…
• Grand public : actions de sensibilisation pour inciter le grand public à réduire le gaspillage alimentaire, guide de bonnes pratiques...

7. Promotion et développement des filières du réemploi, de la réutilisation, de la réparation et de la location
Développement d’une filière de location/lavage de gobelets réutilisables sur le territoire.

Promotion de l’utilisation de la vaisselle réutilisable dans les manifestations locales.
Actions ponctuelles annuelles de récupération des objets de deuxième main.
Développement des stands de réparation sur des manifestations locales.
Incitation aux dons de vêtements, chaussures dans les bornes textiles du territoire. Déploiement de nouvelles bornes avec les deux partenaires locaux (Le Relais 81 et SRCE).

Promotion des manifestations du réemploi et déploiement d’un guide répertoriant les artisans, commerçants du réemploi, réparation et réutilisation.

8. Exemplarité des collectivités, administrations et entreprises
Animation de groupes d’échanges des bonnes pratiques en prolongation des actions existantes et des nouvelles actions.
Sensibilisation des collectivités, administrations et entreprises pour mettre en place des actions éco-responsables (brouillon, recto/verso et tri du papier, guide des éco-achats, vaisselles réutilisables,...).
Animation d’ateliers pour les agents sur des gestes de prévention. Formation des élus communautaires.

9. Promotion des couches lavables
Sensibilisation et formation du personnel et des parents utilisateurs des crèches. Expérimentation des couches lavables, sur plusieurs mois, sur 2 crèches du territoire. Déploiement de la filière sur l’ensemble des crèches en projet.

10. Réduction de la toxicité des déchets
Promotion des filières de récupération des déchets toxiques et/ou dangereux.
Information sur les stands d’animation, outils de communication...

3. Objectifs

• Réduction de 7% à minima, de l’ensemble des déchets ménagers et assimilés produits sur le territoire Tarn & Dadou d’ici 2015. La Communauté de communes de Tarn & Dadou s’est fixé un objectif ambitieux de 10 %.
En 2010 : production de 320 kg de déchets/hab/an, l’objectif d’ici 2015 est une réduction de 22 kg ce qui conduirait à une production de 298 kg de déchets/hab/an.
• Réduction de la toxicité et de la nocivité des produits.

4. Moyens mis en oeuvre

Une animatrice du programme à temps plein.
2 ambassadeurs « prévention » à temps plein pour mener des actions sur le terrain.
Budget global sur 5 années (2011 à 2015) : 503 204 € soit 2,1 €/hab/an
Soutien financier de l’ADEME et du Conseil Général du Tarn : 450 500 € pour 5 années.

5. Résultats obtenus

• L’objectif réglementaire de réduire de 7 % en 5 ans la quantité de déchets ménagers et assimilés collectés sur le territoire est atteint dès la 4e année du programme, en 2014. Les 10 % de réduction semblent difficiles.
• Baisse significative des tonnages de déchets résiduels collectés sur le territoire.
Une augmentation de la collecte sélective.
• Une véritable prise de conscience des usagers sur les gestes de prévention des déchets. Une enquête comportementale au niveau du département en 2013 et 2015 montre l’évolution des comportements.
Le nombre de personnes rencontrées lors des actions de sensibilisation, le nombre de guides distribués et le nombre d’actions menées sur le terrain permet de rendre compte du travail de sensibilisation mené depuis 2011 par l’équipe d’animation

6. Clés de réussite

• Forte présence sur le terrain de l’équipe d’animation.
• Animation territoriale avec les acteurs territoriaux : co-construction des actions avec mise en place d’un comité de pilotage qui se réunit à minima une fois par an. Comité de suivi avec les partenaires financiers.
• Formation du personnel d’animation sur les différentes thématiques.
• Mise en place d’indicateurs de suivi pour chaque action.
• Soutien politique et mise en place d’actions éco-exemplaires.
• Partenaires nombreux et diversifiés : associations, entreprises, chambres consulaires, collectivités, administrations, usagers,...

7. Difficultés rencontrées

• Maintien de la dynamique de mobilisation des acteurs du territoire.
• Faisabilité de certaines actions notamment l’utilisation de couches lavables en crèche collective (problèmes techniques).
• Intégration des actions dans les programmes locaux existants, comme par exemple l’agenda 21.
• Mobilisation des entreprises, notamment de petite taille, sur la gestion et la prévention des déchets (peu de moyens).

8. Perspectives d’évolution

Un nouveau programme local de prévention des déchets sera lancé dès 2017 avec de nouvelles actions et le déploiement d’actions existantes.
En parallèle, la Communauté de communes Tarn & Dadou a été lauréate du 1er appel à projet du ministère du développement durable lancé en décembre 2014 « Territoire zéro déchet zéro gaspillage ». Trois collectivités ont été retenues en Midi-Pyrénées.
Un plan d’actions pour trois ans (juin 2015- juin 2018) a été défini selon les objectifs de la loi sur la transition énergétique : réduire le gaspillage alimentaire, travailler sur la redevance incitative, favoriser l’économie sociale et solidaire et favoriser la valorisation des bio-déchets à la source.

9. Éléments reproductibles ou transférables

L’animation territoriale est le point fort du programme de prévention des déchets.
Les actions ont permis d’établir une véritable transversalité entre les services de la collectivité (économique, enfance-jeunesse, culture,...).