Management environnemental interne

Thématique : Exemplarité

Porteur de projet : Région Midi-Pyrénées
Territoire concerné : bâtiments central, sud et ouest de l’hôtel de Région et CESER
Coût de l’opération : depuis 2004, pour la ligne budgétaire gérée par l’équipe ISO 14 001 : 165 000 euros mandatés. Les directions impactées (logistique, ressources humaines, informatique, CESER, communication) ont également réalisé des dépenses relatives à cette démarche mais non intégrées dans le budget SME
Année de mise en œuvre : 2003
Pour en savoir plus :
Intranet et extranet
Téléphone : 05 61 39 66 12 et 05 61 39 66 39
Email : Sendrine Picard et Anne Rojas

1. Résumé du projet

En 2002, la Région a décidé de mettre en œuvre une stratégie de développement durable avec notamment l’organisation des Assises Nationales du Développement Durable, l’adoption d’un Agenda 21 régional et la certification ISO 14 001 d’un système de management environnemental (SME).
Le public visé est le personnel des services généraux, les prestataires et les élu-e-s.
En 2003, le groupe projet a été mis en place, ainsi que le Comité de pilotage, et l’équipe d’animateurs environnement de chaque direction. La certification a été obtenue en avril 2005, puis a été renouvelée en 2008 et 2011. En 2014, le suivi du SME a été intégré à l’Agenda 21 régional et le renouvellement de la certification n’a pas été recherché.

2. Objectifs

Maîtriser, voire diminuer l’impact sur l’environnement du fonctionnement de l’institution, développer une culture interne et des pratiques autour de la protection de l’environnement et du développement durable.

3. Moyens mis en oeuvre

Une équipe projet (cheffe de projet à 10% ETP, assistante cheffe de projet à 90% ETP jusqu’en 2014 puis à 30% depuis), référent-e-s logistique, communication, ressources humaines, informatique à environ 10% ETP chacun-e, et animateurs-trices environnement). Recrutement d’Assistance à maîtrise d’ouvrage sur certains sujets (achats responsables, plan de déplacements, conseil en management environnemental, audits, veille réglementaire).

4. Résultats obtenus

Diminution des quantités de papier, eau de ville, produits dangereux, gestion et valorisation des déchets, diminution des déplacements motorisés, du carburant utilisé par la flotte régionale, augmentation de l’utilisation de la visioconférence, du nombre d’abonnements transports en commun aidés, développement des achats responsables, augmentation de la part de véhicules sobres dans la flotte régionale.
Indicateurs chiffrés (consommations d’eau, d’énergie, de papier, de carburant, utilisation des visioconférences, du nombre de participations, abonnements transports en commun, du nombre et du montant des marchés avec exigences environnementales et sociales).
Exemples :
-  moins 40% en papier acheté en kg/personne depuis 2005 ;
-  moins 75% d’eau de ville consommée en m3/personne depuis 2004 ;
-  moins 23% d’énergie en kWh/m2 depuis 2006 ;
-  plus de 124 000 euros économisés sur les factures de carburant, papier et eau depuis 2004 ;
-  plus de 6 000 abonnements aux transports doux aidés par la Région depuis 2011 ;
-  moins 49% du carburant en litres utilisés par la flotte régionale depuis 2007 ;
-  64% de véhicules sobres (= à bonus écologique) dans la flotte régionale en 2014 ;
-  multiplication par 9 du nombre de réunions en visioconférences depuis 2006.

5. Clés de réussite

-  portage politique et hiérarchique ;
-  sensibilisation régulière du personnel et des prestataires, des référent-e-s dans chaque direction ;
-  élaboration d’un bilan et d’une revue des objectifs lors d’un comité de pilotage annuel.

6. Difficultés rencontrées

Difficultés en termes de reconnaissance et prise en compte du travail en transversalité liées à la démarche au sein des directions. Le projet concernant tous les agents, il faut veiller à ce qu’il ne soit pas uniquement porté par l’équipe projet mais bel et bien intégré aux actions des directions.

7. Perspectives d’évolution

A définir par le nouvel Exécutif régional en 2016.

8. Éléments reproductibles ou transférables

Portage politique, relais par la hiérarchie administrative, intégration du travail transversal dans chaque direction en termes de moyens humains et financiers, bilan annuel.