L’Agenda 21 local

Un agenda 21 local est à la fois un processus et un document opérationnel.

Il a pour finalité de mettre en application la notion de développement durable et ses principes dans tous les aspects de la réalité d’un territoire : comportements, vie sociale et culturelle, environnement, économie, relations avec les territoires proches et lointains.
Un agenda 21 local est mis en œuvre par une collectivité locale ou territoriale, qui joue le rôle d’animateur en cherchant à associer l’ensemble des acteurs qui vivent, produisent ou consomment sur le territoire concerné. La démarche agenda 21 local nécessite une implication effective des élus et des services de la collectivité.
La collectivité choisit ses outils , une méthode d’animation et un processus de concertation adapté au contexte local pour mener à bien les étapes successives de la démarche : diagnostic partagé, identification des enjeux, formulation d’objectifs et d’une stratégie, programmation d’actions, mise en œuvre et évaluation.

schéma de conduite d’un A21

Une reconnaissance nationale des agendas 21 locaux

Dès 2004, dans l’optique d’une labellisation des agendas 21 locaux, le ministère de l’Ecologie et du Développement durable a engagé, en concertation avec l’ensemble des acteurs concernés, une réflexion visant à une reconnaissance nationale des agendas 21 locaux.
Par circulaire du 13 juillet 2006, la ministre de l’écologie et du développement durable a fait parvenir aux préfets le référentiel national pour les projets territoriaux de développement durable et agenda 21 mis à jour en mars 2009 ainsi que le premier "appel à reconnaissance des projets territoriaux de développement durable ou agendas 21 locaux". Cette circulaire décrit le dispositif de reconnaissance et incite les préfets à mettre en place des comités régionaux "Agendas 21" chargés d’encourager et d’accompagner les porteurs de projets dans leurs démarches.

Le référentiel national ou cadre de référence précise les caractéristiques des projets territoriaux de développement durable et agendas 21 locaux. Il repose sur cinq finalités : la lutte contre le changement climatique ; la préservation de la biodiversité, des milieux et des ressources ; la cohésion sociale et la solidarité entre les territoires et les générations ; l’épanouissement de tous les êtres humains ; une dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables et cinq éléments de démarche : stratégie d’amélioration continue ; participation des acteurs ; organisation du pilotage ; transversalité des approches ; évaluation partagée.
Depuis 2007, le dispositif de reconnaissance des Agendas 21 a été déployé et à l’issue de la 8e session de reconnaissance (en 2013) on compte 470 collectivités et territoires reconnus « Agenda 21 France  ».

Le Réseau national des agendas 21 locaux

Suite à deux appels à projet lancés en 1997 et 1999 par le ministère, un réseau national de collectivités locales engagées dans une démarche d’agenda 21 local s’est créé en tant que réseau d’échange et d’information : le Réseau agenda 21 local français.

Visiter le site des membres du Réseau National